Olivier Guyot exploite la richesse de cette terre pour sublimer le caractère particulier de chaque vin. Pour réussir un grand vin, il est indispensable d'obtenir un raisin d'une qualité maximale. Depuis 1998, Olivier s'inspire des méthodes de culture biologique et biodynamique qui respectent le système de défense immunitaire de la vigne et permettent d'intervenir en fonction des risques encourus par le vignoble, seulement en cas de nécessité.

Pour favoriser la vie des sols, le labour se substitue au désherbage chimique. Pour éviter le tassement, certaines des vignes du domaine sont labourées avec l'aide d'Indigo, le cheval de trait d'Olivier Guyot. De ce fait, la vie microbienne de ces vignes est encore plus importante et la maturité des raisins toujours plus précoce. Un effeuillage, favorisant la maturité des raisins, est adapté au climat de l'année (en 2003, pas d'effeuillage pour protéger les raisins de la canicule). La maîtrise des rendements se fait par un ébourgeonnage systématique. Les vendanges des vignes du domaine Guyot sont exclusivement manuelles, avec un tri rigoureux réalisé par les vendangeurs, suivi d'un second tri à la cuverie ayant pour but de choisir les meilleurs raisins. Ensuite vient la vinification qui représente 10 à 15% du travail.

Maintenir l'équilibre naturel de la vigne et respecter au maximum la diversité de chaque terroir, telle est la philosophie d'Olivier Guyot.